ActualitésInstitutionTerritoireEnvironnementTourismeBien vivreEducationMaison des Services PublicsOutils
  Vous êtes ici : accueil > outils > patrimoine haguais > comprendre le patrimoine ethnologique
Outils
 

Commune de la Hague
8, rue des Tohagues
BP 217 Beaumont-Hague 50442 La Hague cedex
Tél : 02 33 01 53 33
Fax : 02 33 01 93 48
Lat : 49°39'42.73
Long : 1°49'47.63
 picto Ouvert du lundi au vendredi de 8h00 à 12H00 et de 13h30 à 17h30 (Fermeture à 16h30 le vendredi).
picto
pictodiminuer la taille du texteagrandir la taille du texteimprimez la pagerecommandez cette page

Mise à jour : 11-01-2010
Partagez sur Facebook  Partagez sur twitter  Partagez sur Google+  Partagez sur Linkedin  Partagez sur Viadeo

Comprendre le patrimoine ethnologique

puce Pierre Schmit est un passionné de l’histoire humaine. Depuis près de vingt ans, il dirige le CRECET (Centre régional de culture ethnologique et technique de Basse-Normandie), un organisme qui mène des actions de recherche et de conseil sur le patrimoine ethnologique. Ces travaux contribuent à comprendre les caractéristiques d’un pays en étudiant son identité sociale, ses savoirs, et leur influence. Ainsi, le CRECET a participé au comité scientifique du Manoir du Tourp, en particulier pour la conception de l’exposition permanente.

Landes de Vauville    Landes de Vauville

Landes de Vauville    Landes de Vauville

puce « La Hague est une région exceptionnelle en raison de son évolution et de son histoire. Il ne faut pas en faire une réserve, un conservatoire, mais continuer à l’étudier pour préparer l’avenir. Pour ce faire, il est indispensable de saisir son évolution, ses paysages forgés par l’homme, ses caractéristiques particulières de presqu’île, son organisation sociale. Prenons un exemple : aujourd’hui, on s’émerveille devant la lande, on s’ébahit devant cette nature sauvage comme si elle était une trace incontestable de l’histoire. Or, les recherches prouvent que ce paysage a été façonné par l’homme. Sous la lande actuelle, se trouvent les murets et les traces de l’exploitation agricole de ces terres. La configuration actuelle ne doit donc rien à la seule nature, c’est le résultat de l’évolution de l’activité humaine et agricole et du fait que seules les terres les plus riches ont subsisté. Pour autant, il est nécessaire de s’interroger sur la place de la lande : si elle prend davantage d’ampleur, la biodiversité va s’appauvrir. D’où la nécessité de prévoir la gestion de cette lande et de répondre à une question plus large : quel paysage voulons-nous pour demain ? Les évolutions peuvent apparaître comme beaucoup plus brutales : on ne peut nier que l’implantation de l’usine de retraitement soit un fait remarquable. L’arrivée de la Cogéma a bouleversé la composition sociale, doublé la population sans pour autant entraîner de heurt majeur. Ce qui démontre une forte capacité d’adaptation. Les clichés voudraient que les habitants des régions comme la Hague, presqu’île au bout du monde, soient repliés sur eux-mêmes. C’est le contraire, car de tels territoires sont habitués au brassage des populations, aux migrations. Je pense qu’il est grand temps de s’intéresser à cette histoire : le chantier de construction a été fertile en aventures humaines, avec ces gens arrivés ici à la manière de pionniers. Veillons à ne pas perdre cette mine de richesse, car il s’agit aussi de l’histoire des nouveaux Haguais. Un territoire évolue beaucoup plus vite qu’on ne le pense. Les habitants doivent avoir des clefs pour comprendre cette évolution et s’approprier ainsi leur propre histoire. Le Manoir du Tourp contribue à cette connaissance. Et c’est pour cette raison qu’il doit être tourné en premier lieu vers les habitants de la région. Aussi, il serait souhaitable que le centre d’interprétation prenne toute sa dimension. Sa scénographie reste distanciée et impersonnelle. De mon point de vue, les habitants doivent être plus associés pour apporter leur histoire dans le lieu, pour y faire figurer les objets qui symbolisent leurs racines. Le travail de mémoire orale mené avec l’Office de tourisme est encore à exploiter et à prolonger, c’est une mission de longue haleine. Mais il faut continuer afin que la population fasse sienne ce lieu extraordinaire. Le Manoir du Tourp peut être un lieu unique en France, et la Hague le mérite largement. »

picto Flux RSS     picto Ajouter aux favoris     picto Plan du site     picto Haut de page

Contactez-nous - Mentions légales - © Sylvain Fautrat / Grégoire Martin

Reportages vidéos de la Hague
  Actualités
Pas d'actualités pour l'instant
  Sites Thématiques
Pas de sites thématiques pour l'instant
  Liens Internet
fleche  Sites Favoris
Consultez la liste des sites favoris de la Communauté de communes de la Hague.
Voir le site : Sites favorispuce transparente

programme culturel

onsort.free.fr

visites virtuelles 360°