ActualitésInstitutionTerritoireEnvironnementTourismeBien vivreEducationMaison des Services PublicsOutils
  Vous êtes ici : accueil > outils > patrimoine haguais > géologie de la hague
Outils
 

Commune de la Hague
8, rue des Tohagues
BP 217 Beaumont-Hague 50442 La Hague cedex
Tél : 02 33 01 53 33
Fax : 02 33 01 93 48
Lat : 49°39'42.73
Long : 1°49'47.63
 picto Ouvert du lundi au vendredi de 8h00 à 12H00 et de 13h30 à 17h30 (Fermeture à 16h30 le vendredi).
picto
pictodiminuer la taille du texteagrandir la taille du texteimprimez la pagerecommandez cette page

Mise à jour : 11-01-2010
Partagez sur Facebook  Partagez sur twitter  Partagez sur Google+  Partagez sur Linkedin  Partagez sur Viadeo

Géologie de la Hague

puce " La Hague est un endroit exceptionnel comme on en trouve peu à travers le monde : elle porte les traces de trois chaînes de montagne, celle du volcanisme, celle des glaciations… et laisse apparaître encore de nombreuses autres marques du patrimoine de l'histoire de la terre avec ces 4 600 milliards d'années. " C’est ainsi que Arnaud Guérin, géologue et photographe naturaliste dépeint la Hague, un territoire qu’il fait découvrir sous un autre œil à travers la géologie. Ainsi, c’est une nouvelle vision que dépeint le jeune scientifique et qu’il fait partager. En effet, Arnaud Guérin a créé en 2000 Lithosphère, une structure originale qui conçoit des activités de découverte de la nature à l'intention des collectivités locales, des voyages dans le monde à travers les sciences de la Terre et de l'environnement pour des tour-opérateurs et des expositions photographiques. De nombreux visiteurs viennent de loin pour découvrir le patrimoine géologique unique de la Hague et remonter le temps.

Anse du Culeron  Gneiss Icartien

puce Le voyage commence dans l'anse du Culeron (Baie d'Ecalgrain) où se trouvent des gneiss : il s’agit de roches métamorphiques âgées de 2,085 milliards d'années. A travers ces roches, se lisent les plissements de trois chaînes de montagne : celle de l'Icartien (2,1 milliards), celle de la cadomienne (600 millions d'années) et le massif armoricain (300 millions d'années).

puce Prenons ensuite la direction de Saint-Germain-le-Gaillard. Ici, un œil de spécialiste peut reconnaître les roches volcaniques du Cadomien. Il y a 600 millions d’années, elles formaient un arc volcanique explosif, comparable aux actuelles îles Mariannes. Puis, la chaîne cadomienne s'est érodée et se sont formées des couches de sédiments, également visibles dans la Baie d'Ecalgrain. Ces roches sédimentaires ont subi une mutation complète : elles ont été replissées, métamorphisées (c'est-à-dire recuites) avec la formation du massif Armoricain. Ainsi, sont apparus les schistes qui servent maintenant à faire les toitures… Et le cycle s’est poursuivi, les roches ayant subi à nouveau une érosion en raison des différentes intempéries.

puce Les paysages actuels sont le résultat de cette longue histoire. Ils portent surtout la marque des deux derniers millions d'années, où se sont succédées des périodes glaciaires et interglaciaires. Il faut remonter à 20 000 ans pour retrouver le phénomène le plus récent de glaciation maximum. Le niveau de la mer était alors de 120/130 m plus bas. Une calotte glaciaire recouvrait le nord de l’Europe et les langues de glace s’étendaient jusqu’au sud de l'Angleterre.

puce La Manche était alors une grande plaine drainée par un énorme fleuve recevant les eaux de la Seine, de la Tamise, de l’Orne, de la Vire, du Pas-de-Calais….. Ce « paléo fleuve », dont l'aspect était celui des fleuves sibériens actuels, se jetait dans la mer à plus de 150 kilomètres à l'ouest de Brest. Le paysage ressemblait à celui d'une immense steppe, battue par les vents glacials du Nord, et habitée par une faune froide dont des mammouths. Le bas niveau de la mer explique pourquoi les vestiges de cette glaciation sont retrouvés en dessous la grève actuelle.

puce " Le niveau de la mer est ensuite remonté et le littoral de la Hague a pris son aspect actuel, il y a 6000 ou 7000 ans ", explique Arnaud avec passion et rigueur. A travers les visites guidées qu’il conçoit pour les collectivités, Arnaud Guérin prouve ainsi l'originalité et la rareté de la Hague. Il œuvre aussi pour une meilleure compréhension du territoire et une vigilance accrue sur l’environnement.

picto Flux RSS     picto Ajouter aux favoris     picto Plan du site     picto Haut de page

Contactez-nous - Mentions légales - © Sylvain Fautrat / Grégoire Martin

Reportages vidéos de la Hague
  Actualités
Pas d'actualités pour l'instant
  Sites Thématiques
Pas de sites thématiques pour l'instant
  Liens Internet
fleche  Sites Favoris
Consultez la liste des sites favoris de la Communauté de communes de la Hague.
Voir le site : Sites favorispuce transparente

programme culturel

onsort.free.fr

visites virtuelles 360°