ActualitésInstitutionTerritoireEnvironnementTourismeBien vivreEducationMaison des Services PublicsOutils
  Vous êtes ici : accueil > outils > patrimoine haguais > trésors archéologiques
Outils
 

Commune de la Hague
8, rue des Tohagues
BP 217 Beaumont-Hague 50442 La Hague cedex
Tél : 02 33 01 53 33
Fax : 02 33 01 93 48
Lat : 49°39'42.73
Long : 1°49'47.63
 picto Ouvert du lundi au vendredi de 8h00 à 12H00 et de 13h30 à 17h30 (Fermeture à 16h30 le vendredi).
picto
pictodiminuer la taille du texteagrandir la taille du texteimprimez la pagerecommandez cette page

Mise à jour : 11-01-2010
Partagez sur Facebook  Partagez sur twitter  Partagez sur Google+  Partagez sur Linkedin  Partagez sur Viadeo

Trésors archéologiques

Une découverte exceptionnelle datant de l'âge du Bronze.

Archéologues durant la fouillepuce Dans le cadre du Projet Collectif de Recherches "Archéologie Histoire et Anthropologie de la presqu'île de la Hague", une étude a permis de référencer pas moins de 33 tumuli sur le territoire de la Hague. Ce sont des sépultures datant de l'âge du Bronze, vestiges d'importance bâtis par nos aïeuls pour traverser les époques. Ils sont constitués d'une masse de terre appelée tertre qui recouvre une sépulture où les défunts de haut rang avaient leur place. Ils étaient soit inhumés soit incinérés suivant les époques.

Tumulus découvertpuce Il a alors été décidé, pour mieux comprendre les rites funéraires des populations de la Hague, de pratiquer des fouilles sur un échantillon des tumuli mis en évidence. Le tumulus de Calais situé en face l'usine, sur la commune de Jobourg, a fait l'objet d'une fouille complète. Monument relativement bien conservé sur les deux tiers (le dernier étant parti sur le trajet d'un chemin), il n'a pas fait l'objet de fouilles par nos antiquaires du 19 ème siècle qui se soldaient le plus souvent par une destruction de la tombe centrale et de la perte des informations. En effet leur seul but était de récolter d'éventuels objets déposé aux côtés du défunt.

puce Après un décapage à la pelle mécanique de la masse du tertre une fouille plus fine à la main a permis de dégager 3 sépultures. La sépultures principale constituée d'un coffre en pierres maçonnées intacte est une première dans la région. Orientée au soleil levant comme la plupart des tombelles, celui-ci n'a pas livré de reliques en son antre.

puce Le sol acide de de la Hague a eu raison des ossements rapidement dissous. De plus aucuns objets n'ont été retrouvés laissant penser qu'à la période de l'inhumation il n'était pas coutume d'accompagner le défunt d'objets divers comme des armes ou des bijoux. Les deux autres sépultures retrouvées, de conception plus simple, sont probablement postérieures à l'érection du tumulus. Il était courant de réutiliser des tertres plus anciens à une époque les moyens étaient limités par rapport à l'ampleur du travail.

puce Des datations au carbone14 permettront attribuer précisément le monument à une période donnée. D'ores et déjà, au vu de la structure et des quelques tessons céramique retrouvés dans la masse du tertre, il est possible d'attribuer cette tombe à l'âge du bronze moyen soit environ 1200 à 1500 ans avant notre ère.

picto Flux RSS     picto Ajouter aux favoris     picto Plan du site     picto Haut de page

Contactez-nous - Mentions légales - © Sylvain Fautrat / Grégoire Martin

Reportages vidéos de la Hague
  Actualités
Pas d'actualités pour l'instant
  Sites Thématiques
Pas de sites thématiques pour l'instant
  Liens Internet
fleche  Sites Favoris
Consultez la liste des sites favoris de la Communauté de communes de la Hague.
Voir le site : Sites favorispuce transparente

programme culturel

onsort.free.fr

visites virtuelles 360°